La fin, les gagnants et les remerciements

Echu eo ar miz brezhoneg, hag echu eo Pennek’ ar Brezhoneg.

C’est la fin du mois du Breton, et la fin de Pennek’ ar Brezhoneg.

Mais n’arrêtez pas là, vous êtes sur la bonne voie de l’apprentissage et de la bonne pratique de la langue, vous avez des outils et maintenant c’est à vous!

Merci à tous les participants d’avoir joué le jeu et laissé plein de commentaires!

Merci aux contributeurs d’articles: Ronan, Ludovig, Bleuenn, Nawal, Murielle et Gilles.

Merci à nos sponsors Hadenn, Region Bretagne, Ti ar Vro Tregor Gouelou et Kuzul Skoazell Diwan Lannuon pour les lots.

Nous avons fait un dernier grand tirage au sort avec tous les participants:

les gagnant(e)s des beaux t-shirts Hadenn sont:

Audrey Denoual

Nathalie Bucheton

Julie Lemettre

La gagnante du beau livre Dastum de Constance Le Merrer est:

Hélène Huguen

Et un prix spéciale au meilleur participant pour avoir laissé le plus de commentaires (53 en tout!):

Valérie Lelieu (un t-shirt Hadenn)

Si vous avez apprécié ce défi et vous voulez soutenir la langue bretonne, pensez à faire un don à notre école.

Nous apprécierons aussi vos commentaires pour l’année prochaine, si vous avez des idées, n’hésitez pas à nous les dire ici ou en envoyant un message.

Trugarez vras d’an holl!!

 

Klas Danièle – proverbes en Breton

La classe de Danièle accueille les enfants de CE1 et CE2.

Pour le mois de la langue bretonne, ils ont travaillé les proverbes en breton, chacun son carnet où il/elle écrit un proverbe avec une illustration.

Voici quelques exemples de leur travail.

Trugarez bugale!

Klas Françoise – deskiñ ar Brezhoneg

Pour la dernière semaine de Pennek’ ar Brezhoneg, en plus des leçons habituels, nous allons regarder chaque classe de l’école d’un peu plus près.

La classe de Françoise accueil 14 enfants de CP-CE1. Vous pouvez voir plus de leurs activités sur le blog.

Pour le mois de la langue bretonne, Françoise et ses élèves ont décidé d’aider les parents dans l’apprentissage du Breton aussi. Chaque élève à ramené une feuille à la maison chaque jour avec 5 mots à apprendre. Je peux vous dire que mon fils nous a bien fait travailler notre labour noz chaque soir!

Des Salutations:

Salud !

Salud dit !

Demat !

Demat deoc’h !

Kenavo !

Noz vat !

Ken arc’hoazh !

Mat an traoù ?

Ya, mat tre .

Penaos ‘mañ kont ?

Mat a-walc’h

Petra nevez ?

Netra nevez .

Traoù kozh tout .

 Kenavo !

Kenavo ar wech all !

Ken arc’hoazh !

Du vocabulaire utile:

Dilun

Dimeurzh

Dimerc’her

Diriaou

Digwener

Disadorn

Disul

Melen

Ruz

Gwer

Glas

Orañjez

Gwenn

Mouk

Du

Unan

Daou

Tri

Pevar

Pemp

C’hwec’h

Seizh

Eizh

Nav

Dek

Des animaux et à manger

Ur c’hi

Ur c’hazh

Ul lapin

Ul logodenn

Ur pemoc’h

Ul labous

Ur pesk

Un olifant

Ur marmouz

Ur vuoc’h

Bara

Dour

Patatez

Kig

Legumaj

 Et d’autres phrases utiles:

Petra rez ?

Labourat a ran .

Pelec’h emaout o chom ?

E ……………. emaon o chom .

Naon am eus !

Sec’hed am eus !

C’hoant kousket am eus !

Klas Marilou – Perak deskiñ brezhoneg?

La classe de Marilou (remplaçante de Lenaig) accueille les élèves de CM1 et CM2, ils sont 19 en tout.

Pour le mois de la langue bretonne, ils avaient pour mission d’interroger leurs proches avec cette question:

 

Perak deskiñ brezhoneg ?

Pourquoi apprendre le Breton?

Voici les réponses qu’ils ont trouvé, pouvez-vous aussi répondre dans les commentaires, et puis nous pouvons leur transmettre vos réponses.

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir eo yezh hor bro.

Peogwir eo ur yezh kozh hag e vefe mat e chomfe.

Peogwir eo mat gouzout yezhoù all, ha pas nemet ar galleg.

N’eus ket ar brezhoneg da vervel.

Plijout a ra kalz deomp ur yezh vat ha brav eo ar brezhoneg.

Telio – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Me a blij din ar brezhoneg. Ha me ‘gav ivez eo mat hag ouzhpenn ez eus traoù e brezhoneg a zo farsus evel ar pistoutoù. Ha me ‘gav eo brav ar brezhoneg.

Eloïse – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Mat eo deskiñ brezhoneg peogwir eo yezh hor bro.

Hor sevenadur eo.

Ret eo bezañ fier diouzhomp ha diouzh hor yezh.

Ma teskit brezhoneg, e c’hellit lâret : « Ur Breizhad on, gouzout a ran komz brezhoneg. »

Mat eo ivez deskiñ brezhoneg rak ez eus un aergelc’h all, en em anavezout a ra an holl.

Lila – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Me a blij din ar brezhoneg peogwir eo mat ar yezh.

Iban – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir eo yezh hor bro hag ur yezh vat ha plijus da zeskiñ. Breizh a zo ur vro vat.

Efflam – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir eo yezh hor bro.

Peogwir eo ur yezh vrav.

Mahaut – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir eo mat ar brezhoneg.

Peogwir eo mat ar skolioù Diwan.

Peogwir eo mat gouzout yezhoù.

Peogwir eo ur yezh kozh ha mat eo komz brezhoneg.

Ha ma komzont brezhoneg e chomo ar yezh.

Yuna – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Evit gouzout hengoun Breizh.

Evit deskiñ yezh hor bro.

Evit gouzout ur yezh all.

Evit deskiñ ar sevenadur.

Evit stourm e brezhoneg.

Evit lenn d’ar vugale e brezhoneg.

Evit bezañ breizhiad.

Evit kenderc’hel betek, ne oaran ket, met marteze betek fin ar bed da gomz brezhoneg.

Maelan – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Evit gouzout ur yezh nevez hag eo mat gouzout ur yezh all.

Peogwir emaomp e Breizh ha neuze hon eus droed da gomz hor yezh.

Cheun – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Mat eo komz brezhoneg peogwir eo yezh hor bro hag ur yezh vrav eo.

D’an dud ne gomprenont ket brezhoneg e c’hellomp lâret gerioù groñs neuze eo drol.

Ma mamm a lâr eo mat deskiñ brezhoneg peogwir eo yezh hor bro hag hon zud-kozh.

Goulven – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir eo ur yezh all da zeskiñ ha mat eo deskiñ ur yezh all.

Peogwir eo mat.

Droet hon eus da zeskiñ ur yezh all.

Droed ‘zo komz brezhoneg e Breizh.

Laila – CM1

Perak deskiñ brezhoneg ?

Ret eo kenderc’hel komz brezhoneg peogwir eo hor sevenadur, hor yezh ha ma n’ho peus ket komprenet, me ‘m eus daou c’houlenn :

– Perak e komzit galleg ?

– Da betra e servij an Istor ?

Eugène – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Mat eo komz brezhoneg, peogwir eo yezh hor bro, hag hor gwriziennoù.

Tywenn – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Brav eo ar yezh.

Brav eo ar banniel, an dañs, ar c’hrampouezh ha brav eo Breizh.

Mat eo ar sevenadur.

Luna – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir eo yezh hor bro ha pouezus eo gouzout anezhi.

Ur yezh vrav eo ar brezhoneg ha mat eo deskiñ yezhoù all.

N’en deus ket ar brezhoneg da vervel, ur yezh vrav eo, ret eo kenderc’hel stourmañ evit ar brezhoneg.

Ma ho peus desket brezhoneg, deskit anezhañ d’ho pugale. Lakait anezho e skolioù Diwan, evit ma ne serr ket ar skolioù-mañ pe evel-just e skolioù divyezheg.

Youenn – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Mat eo komz brezhoneg peogwir, e-giz-se, e c’hellomp kaout muioc’h a sonioù.

Mat eo ivez sachañ ar brezhoneg.

Ar brezhoneg a zo bet distrujet ha dispriziet gant Bro C’hall he deus difennet komz brezhoneg.

Er skol e oa un dra all gant ar c’helenner a zifenne d’ar vugale komz brezhoneg hag a roe ar vuoc’h evit reiñ mezh dezho.

Elouan – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Komz a reont brezhoneg peogwir eo yezh Breizh.

Hag ouzhpenn eo ur yezh vrav peogwir eo ur yezh kozh.

Ha pa hon eus traoù da lâret nemet d’un den a gompren ar brezhoneg e c’hellomp komz gantañ.

Louan – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Peogwir mod-all ne vo ket ken eus ar brezhoneg.

Peogwir eo yezh ar vro.

Peogwir eo ar sevenadur.

Peogwir eo brav ar brezhoneg.

Awen – CM2

Perak deskiñ brezhoneg ?

Mat eo komz brezhoneg peogwir eo yezh hor bro hag hor sevenadur.

Adrien – CM2

Klas Murielle – skol vamm

La classe de Murielle accueil aussi des enfants dès 2ans jusqu’à la grande section.

Dans sa classe elle propose des expressions issues de la tradition orale bretonne ayant pour thème les animaux.

Les voici: 

Ken sioul hag ul logodenn e-barzh ur sac’had bleud. 

Klevout ul logodenn o redek e-barzh un iliz.

Mont evel ur c’hazh war an erc’h.

Pa vez kousket ar c’hazh, e tañs al logod.

Kamm ki pa gar.

Lec’h ma staot ur c’hi, e staot daou pe dri.

Hemañ zo treid leue o tont maez.

Emañ Job o kas ar vuoc’h d’ar solier.

Bezañ ur marc’h labour .

Bezañ kreñv evel ur marc’h.

Bezañ ar maout gantañ.

Skrivañ evel skrabadennoù yar.

Des lots à gagner pour la dernière semaine

Les dernières jours du défi, on a de nombreux lots à gagner (T-shirts, livres, CDs…e brezhoneg) grâce à nos sponsors: Hadenn, Region Bretagne, Ti ar Vro et Kuzul Skoazell Diwan Lannuon.

Pour avoir une chance de gagner:

  • trouver les réponses aux devinettes de mardi
  • laisser des commentaires sur les billets
  • partager et commenter sur Facebook et/ou Twitter
  • partager la demande de dons sur les réseaux sociaux

Ar meurzh – devinette en Breton #4

Oh! La dernière semaine de devinettes…trist eo!!

 

Merci encore à Murielle pour ces devinettes qui nous font effectivement nous creuser la tête!!!

A: Petra a dremen a-dreuz an drez hep droug ebet?

B:Duig war ruig a ‘ lak gwennig da lampad. Petra eo?

et une supplémentaire:

C: “Un ti plouz

Leun a drouz.

Petra eo?”

Al lun 27 a viz Meurzh: Klas Ludovig

Pour la dernière semaine de Pennek’ ar Brezhoneg, en plus des leçons habituels, nous allons regarder chaque classe de l’école d’un peu plus près.

 

Cela tombe très bien que la radio RKB diffuse des enregistrements de Skol Diwan Lannuon cette semaine! Chañs ‘meump!

La classe de Ludovig accueil des enfants dès l’age de 2ans jusqu’à la grande section. Vous pouvez voir plus sur le blog de skol-vamm.

Ici le podcast qui est passé à la radio aujourd’hui. Trugarez Vras RKB!

Et ici celui de mardi où les enfants disent les proverbes ci-dessous.

Et puis Ludovig nous a donné des proverbes qu’il utilise souvent en classe avec ses élèves.

Mersi bras Ludovig!!

 

Ar meurzh – devinettes en Breton #3

Notre 3ème semaine de devinettes (merci encore Murielle), je sais qu’elles sont attendues!!!

Les réponses dans les commentaires s’il vous plaît et “chañs vat”!

A: “Petra a gresk tre ma vez dilammet dioutañ?”

B: “Me ‘daol unan dreist an ti,

Ha pa ‘z an da glask e kavan tri!”

Et une bien jolie pour soutenir nos amis les ” KRAMPOUEZHERIEN” du mercredi:

C: ” Me n’am eus bet tamm d’am c’hoan,

Nemet ur grampouezhenn hag unan,

Ur grampouezhenn hag unan hanter,

Ur grampouezhenn ha teir hanter,

An hini domm, an hini yen,

Hag an hini dostañ d’al lien.

Pet krampouezhenn en deus debret?”

20 a viz Meurzh – dervezh ar yezh galleg

Aujourd’hui, le 20 mars L’ONU célèbre la journée de la langue française.

Comment parler de la langue française en lien avec le Breton?

Image result for bretonnismes

Le travail de Hervé Lossec sur les Bretonnismes employés en parlant français nous paraissaient un bon moyen! Voici son interview avec Le Télégramme en 2009 qui explique…

Qu’appelez-vous un «bretonnisme»?
Les bretonnismes, ce sont ces mots, ces expressions qu’on emploie en français et qui sont directement hérités de la langue bretonne.
Où les trouve-t-on?
Dans le parler populaire, mais aussi scolaire, ce qui a étonné beaucoup de professeurs de français… On les trouve dans les conversations de chaque jour, dans chaque ville de Bretagne. On entend en permanence des mots, des expressions, des phrases à la syntaxe surprenante pour nos visiteurs et utilisés couramment en français local. Bien souvent, nous ne nous en rendons plus compte…
Suivant les départements et les pays, on emploie parfois des mots hérités du breton pour désigner la même chose…
Quand on emploie ces mots, c’est bien souvent de la connivence. On est entre nous… et ça fait d’autant plus plaisir si, en plus, il y a quelqu’un à côté qui ne les comprend pas!
Il semblerait que l’on fasse un usage immodéré des «avec» et des «toujours»…
Effectivement. On va dire: «Il fait beau toujours», ce qui ne veut pas dire qu’il fait tout le temps beau, mais qu’«il fait beau, tout de même!». «Toujours» a trois sens en breton. En français, la structure de la phrase est carrée: sujet, verbe, complément. En breton, elle est beaucoup plus souple, plus vivante. C’est d’ailleurs pour cela que les expressions bretonnes traduites en français perdent de leur saveur. Il y a sans doute plus d’images, plus de verbes à employer en breton. On peut également citer «autour». Quand on demande: «Où est ton père?». Si on nous répond: «il est autour du jardin», rassurez-vous, il n’est pas entouré autour de son jardin. Cela veut dire qu’il «s’occupe de».
Est-ce qu’on peut «casser sa soif» en français?
Non, avec un ami historien, nous sommes remontés très loin pour chercher l’origine de cette expression, qui n’existe qu’en Bretagne. Ou alors, en «héritage» de notre région. En français, on peut étancher sa soif, l’apaiser, mais pas la casser. Comme «il n’y a plus rien de toi» ne veut pas dire que la personne n’existe plus. C’est la traduction littérale du breton pour dire: «tu as fondu, maigri». Il y a encore «Il est arrivé au milieu de tout» qui veut dire: «Il est arrivé sans crier gare».
Il faut aussi prendre garde à ne pas trop ruser ses chaussures…
«Ruser» employé dans cette expression n’a pas le même sens qu’en français. En breton, c’est «marcher en traînant ses chaussures».
Doit-on faire la chasse aux bretonnismes quand on sort de nos frontières?
Non, il n’y a qu’un seul risque, c’est de voir des bretonnismes là où se trouve simplement du français populaire. Et puis, si apprendre le breton doit servir à quelque chose… c’est bien à améliorer son français!

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/local/morbihan/vannes-auray/auray/langue-ces-bretonnismes-qu-on-emploie-sans-le-savoir-16-10-2009-612110.php

A vous: trouvez un bretonnisme qui vous plaît et mettez le dans les commentaires!! Et le livre est disponible sur le stand de l’école, vous pouvez le commander ‘avec’ nous!